-A voix mêlées-

 

"PAR LA FENÊTRE"

 La consigne d'écriture donnée par Julie Moulin : "Par la fenêtre"

"Ne vous est-il jamais arrivé de regarder, lorsqu'il fait nuit, à travers la fenêtre éclairée de voisins ou d'inconnus ? Les fenêtres ont le pouvoir d'aider à imaginer. Il y a un monde derrière la vitre que l'on peut seulement deviner. Ce qui importe n'est pas la vérité, de savoir ce qui se passe vraiment chez les autres, mais de regarder le monde à sa façon, de l'interpréter. Dans le texte, Les fenêtres de Charles Baudelaire (Le spleen de Paris - 1869), la vision de la femme ridée, l'histoire qu'il se raconte à propos d'elle, aide le poète à mieux sentir sa propre existence.  A votre tour.."

Une vingtaine de textes sont nés de cette proposition.

A partir de ces textes ou d'extraits, un premier montage audio a été proposé à deux artistes :

- Pierre Constantin, artiste plasticien, a travaillé en direct sur l'enregistrement du texte de Justine. Ce texte écrit par une lycéenne évoque un sujet brûlant d'actualité.  Il en résulte un montage vidéo autour de cette fenêtre.

- Muriel Ernandes, musicienne, a composé sur les enregistrements sonores pour proposer une bande son et nous permettre de faire un montage audio à partir des autres textes.

Ce travail est une composition sur le fil, un travail de funambule, fait avec la fragilité du presque direct, et les moyens limités que nous imposent cette période de confinement.             

"RÊVES"

La consigne d'écriture donnée par Julie Moulin : "Ecrire le Rêve"

Support : Le dernier rêve de la raison (2000), Dmitri Lipskerov (1964 -), Pages 228 à 232.

Proposition : À votre tour,  je vous propose de faire appel à votre mémoire ou à votre imaginaire pour écrire un récit onirique. Dans ce rêve, quel âge avez-vous ? Où êtes-vous ? Est-ce un lieu connu ? Un rêve récurrent ? Voyez-vous votre propre visage ? Que faites-vous ? Qui rencontrez-vous ? Voyez-vous les choses d’en haut, d’en bas ? Essayez d’écrire l’univers du rêve plutôt que le rêve lui-même, surtout ne vous lancez pas dans son interprétation. Ce qui est tu peut être plus révélateur, plus créateur de mystère, que ce qui est explicite. Saisissez des images confuses ou distantes, des bribes, des fragments ; et faites-nous rêver... "

Une vingtaine de textes sont nés de cette proposition. 

Marine Wertz, musicienne, a composé, à la clarinette, sur la base de ces textes. Claire Parma a enregistré les textes ou des extraits à partir de cette bande sonore.

Ce travail est une composition sur le fil, un travail de funambule, fait avec la fragilité du presque direct, et les moyens limités que nous imposent cette période de confinement.

 

"Portraits"

La consigne d'écriture donnée par Julie Moulin : "Portraits"

"Je vous propose de dresser votre propre portrait littéraire sur ce modèle, en utilisant la 3ème personne du singulier; il ou elle. Cela vous permettra de créer une distance entre le texte et vous.  D’où venez-vous ? Comment parlez-vous? Comment bougez-vous ? Quels sont vos centres d’intérêts, vos qualités, vos défauts, vos petites manies ? Qu’avez-vous de caractéristique ?  Quelles sont les petites choses qui vous font rire, vous émeuvent, vous agacent? Pourquoi ? Quel personnage de roman êtes-vous?... "

Une soixantaine de textes sont nés de cette proposition. 

En voici quelques extraits, lus par Claire Parma et accompagnés au chant par Céline Robert, chanteuse.

Voix: Claire Parma
Chant: Céline Robert: 
www./celinerobert.weebly.com

Marionette et photos : Constanza Solari
Montage audio: Paolo Parma


 

 

© 2018 scomsand

  • Facebook - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc